Un psychiatre cambodgien lauréat du Prix de Genève 2014

Le Prix de Genève 2014 pour les Droits de l’Homme en Psychiatrie est décerné au Professeur cambodgien Ka Sunbaunat. Le lauréat a fondé en 1992 le département de psychiatrie de l’Université des Sciences de la santé de Phnom Penh, département qu’il a dirigé jusqu’en 2013. Le Cambodge lui doit le développement des structures de traitement de maladies mentales de divers hôpitaux et centres de soins.

Ka Sunbaunat compte parmi les victimes de la politique génocidaire des Khmers rouges pendant les années 1975-1979. Il fut astreint à un travail physique d’une grande dureté au cours de cette période, dont il lui reste d’importantes séquelles. Il choisit néanmoins de rester au Cambodge, dont il fut le premier médecin spécialisé en psychiatrie. Il est aujourd’hui tenu pour le père de la psychiatrie cambodgienne et par son action auprès des malades pour «un symbole vivant de résilience ».

Le Professeur Ka Sunbaunat considère que le travail en faveur de la santé mentale, dans un contexte où il s’agit d’aider les patients à surmonter des traumatismes et des injustices, est une manière de se battre contre les violations des Droits de l’Homme. Il ne cessa d’approfondir sa connaissance des liens entre santé mentale et droits de l’homme, par ses activités d’enseignant, par ses publications et par ses interventions dans les médias. Il a ainsi contribué à faire diminuer dans son pays la stigmatisation ordinairement attachée à la maladie mentale.

Le Professeur Ka Sunbaunat se distingue aussi par son attachement aux valeurs du bouddhisme, dont les concepts sont constitutifs à ses yeux d’un paradigme central dans les soins des maladies mentales.

La Fondation du Prix de Genève pour les Droits de l’Homme en psychiatrie, présidée par le Professeur honoraire François Ferrero (Université de Genève, Suisse), a constitué, sous la présidence de Mme Ruth Dreifuss (Ancienne Présidente de la Confédération Suisse), un jury composé du Professeur Marianne Kastrup (Copenhague, Danemark), du Docteur Pierre Vallon (Président de la Société Suisse de Psychiatrie et Psychothérapie (SSPP)), du Professeur Robert Roth (Professeur de droit pénal à l’Université de Genève), du Professeur Pedro Ruiz, USA (Président de l’Association Mondiale de Psychiatrie) et de M. Olivier Vodoz (Avocat et ancien Conseiller d’Etat de Genève).

Le Prix de Genève pour les Droits de l’Homme en psychiatrie a été créé en 1999 à Genève, Suisse, à l’occasion du cinquantième anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. Il vise à récompenser toute personne, sans distinction de sexe, d’âge ou de nationalité, ou toute institution gouvernementale ou non gouvernementale qui s’est distinguée dans ce domaine. L’oeuvre peut être d’envergure nationale ou internationale. Elle doit valoriser l’équité, l’humanité ou l’excellence des soins psychiatriques, réduire la méconnaissance et la discrimination entourant les maladies psychiques et promouvoir l’application des droits de l’homme et l’éthique en psychiatrie.

Le prix 2014 sera remis au Professeur Ka Sunbaunat en septembre prochain à Madrid lors du 16ème congrès de l’Association Mondiale de Psychiatrie. Le montant du prix est de 20.000 francs suisses, grâce au soutien du Canton de Genève et de la Fédération Suisse des Médecins Psychiatres-Psychothérapeutes (FMPP).

Mention Spéciale 2014

Le Jury a décidé d’attribuer une Mention Spéciale à M. Joseph Atukunda (Ouganda), pour avoir créé le programme « Heartsounds Uganda ». Ce programme soutient des groupes de pairs de patients souffrant de troubles mentaux et de graves difficultés psychosociales. Le Jury a été impressionné par l’engagement de M. Atukunda en faveur de la défense des droits des patients psychiatriques, dans un contexte personnel et environnemental exceptionnel.